L’Architecture d’Entreprise : un cadre de coopération pour les acteurs de l’entreprise

Plusieurs années d’urbanisation du SI en ont montré les apports potentiels mais aussi les défis. Pour concrétiser et pérenniser ces démarches et leurs bénéfices, il est nécessaire de les placer dans un cadre de coopération plus large.

C’est l’objectif de l’Architecture d’Entreprise (EA) sur laquelle le Cercle EA du CIGREF, piloté par Jean-Christophe Lalanne, Directeur de la stratégie SI du Groupe Air France-KLM, a travaillé cette année, en partenariat avec le CEISAR, le Club Urba EA et l’Architecture Forum France/Open Group.

Réunir tous les acteurs et tous les processus de l’entreprise

Tout DSI a saisi aujourd’hui l’intérêt de mettre en œuvre une démarche d’Architecture d’Entreprise. Les méthodes, les frameworks et les outils sont nombreux. Nécessaires, ils ne sont pas l’essentiel. Le défi majeur est certainement la mobilisation des acteurs. L’Architecture d’Entreprise doit réunir tous les acteurs et tous les processus de l’entreprise.

L’Architecture d’Entreprise n’est pas un débat d’expert !

L’Architecture d’Entreprise n’est pas, et ne doit jamais être, cantonnée à un débat d’experts. Le DSI a à distinguer ce qui doit être l’objet d’une discussion avec ses collègues et la Direction Générale, de ce qui est du ressort d’une expertise interne à sa direction.

Travailler la communication

La démarche et le discours qui accompagnent l’EA, doivent être solidement ancrés dans les enjeux et objectifs que l’entreprise choisit de relever. Cela exige une prise en compte fine du contexte de l’entreprise. De même, il faudra choisir les apports attendus d’une démarche d’Architecture d’Entreprise à l’aune de ces objectifs. Il faut sortir des pièges d’une « communication attrape-tout ».

L’essentiel pour expliquer l’EA (exemple)

Télécharger : L’Architecture d’Entreprise – Un cadre de coopération pour les acteurs de l’entreprise [pdf, 700 ko]