Le CIGREF publie un « 360 pour comprendre les objets connectés »

Un rapport CIGREF pour aider les entreprises à mieux comprendre l’impact de l’intégration des objets connectés

cigref-objets-connectesFidèle à sa mission qui est de « développer la capacité des grandes entreprises à intégrer et maîtriser le numérique », le CIGREF publie « Objets connectés, un 360 pour bien les comprendre ». Ce rapport est destiné à aider les entreprises à mieux comprendre l’impact que peut avoir l’intégration des objets connectés sur leur stratégie, dans leur écosystème et pour le SI de l’entreprise.

Ce rapport explore « les domaines à prendre en compte par l’ensemble des acteurs de l’entreprise, Métier et SI, pour se lancer dans un projet d’Objets connectés et entrer dans ce monde nouveau qu’est l’Internet des Objets. Ces domaines sont rassemblés sous la forme d’un 360 pour se poser les bonnes questions ».

Les questions à prendre en compte pour entrer dans le monde de « l’Internet des Objets »

« Les objets connectés sont une réalité pour la plupart des entreprises membres du CIGREF. Plusieurs les pratiquent et en déploient. Ils répondent à des besoins de captation mais aussi rendent possible de nombreux services industriels par les données qu’ils remontent ou les actions qu’ils mènent ou permettent de mener. Néanmoins, tirée par une multitude de nouveaux usages, l’étendue des possibilités d’évolution ne fait que croître, l’offre est aujourd’hui en croissance accélérée ».

Ce travail, piloté par Isabelle VIALETTES, a conduit le groupe de réflexion à proposer ce 360° à travers un certain nombre de questions permettant de couvrir un ensemble de problématiques :

  • Le type d’objet concerné
  • La posture de l’entreprise
  • Les services sur lesquels la création de valeur va s’exercer
  • La problématique de l’éthique
  • Le front-end pour l’utilisateur final
  • Le back-end à mettre en œuvre
  • Le format des données captées
  • Le choix des réseaux
  • Les risques inhérents aux choix faits et les mesures à prendre

Après une phase pionnière qui se termine, l’entreprise entre dans une phase d’industrialisation des objets connectés. Cette phase est évaluée par le Gartner à environ 5 ans. Temps évalué pour « adresser tous les secteurs économiques, dépasser les déceptions, résoudre et enrichir la technologie et structurer un écosystème aujourd’hui encore trop polymorphe »…

Présentation d’Isabelle VIALETTES
Pilote du groupe de travail CIGREF, DSI de Monoprix