Regard sur le #CES2017 depuis les coulisses de la délégation CIGREF !

Avant, pendant, après le CES 2017… confidences et impressions de la délégation CIGREF !

Pour la troisième fois cette année, le CIGREF a mandaté toute une délégation pour investir le CES de Las Vegas ! Comment décide-t-on de partir « Back to Tech » à l’assaut de 223.000 m² d’exposition grouillants d’innovations technologiques ?

Comment déplace-t-on quarante dirigeants de grandes entreprises de l’autre côté de l’Atlantique, dans cet univers de superlatifs en tous genres ?

Quelles sont les premières impressions quelques jours après ?

Les confidences de Bernard Duverneuil, Président du CIGREF et d’Henri d’Agrain, Délégué général…

Comment s’organise une telle délégation ?

Henri d’Agrain, Délégué général du CIGREF, qui a orchestré l’organisation de cette délégation 2017, explique : « nous avons commencé la préparation dès septembre, avec notre équipe CIGREF appuyée par Jean-Pierre Corniou et son équipe du cabinet SIA Partner, également du voyage à Las Vegas. Deux équipes, ce n’était pas de trop pour mener à bien une telle mission ! Nous devions en effet répondre à la fois à l’objectif du CIGREF (fondé sur sa mission1) et coller au plus près des attentes des DSI, Directeurs métiers, Directeurs du digital… qui s’étaient libérés pour cette expédition. Au programme, optimiser la préparation des visites de stands, anticiper les rencontres de dirigeants, les conférences, les  soirées de networking… ». Il précise que le pilotage de la délégation doit rester assez souple pour permettre à chacun de porter son attention sur les thématiques métiers qui l’intéressent. C’est pourquoi des points de rendez-vous sont prévus régulièrement dans un programme à option.

Des débriefings quotidiens

L’esprit participatif propre à la culture numérique est ancré dans les gènes du CIGREF d’où l’accent mis sur les débriefings quotidiens. Henri d’Agrain précise que chaque soir, malgré l’intensité des journées, toute la délégation s’est retrouvée pour échanger sur les activités que chacun avait choisies. Des échanges d’abord en petits groupes pour permettre aux participants de confronter leurs observations et leurs étonnements. Ensuite, chaque groupe restituait son travail au profit de l’ensemble de la délégation.

Soirée France au French Village et pitchs de startups devant le CIGREF

Le French Village était le hub dédié aux délégations francophones. Sur le plan des échanges et partages d’expériences pour la délégation CIGREF, un des temps forts aura sans conteste été la « Soirée France » organisée par le MEDEF et l’AFNum. Temps fort certainement autant par l’aspect quelque peu surréaliste qu’offrait le dynamisme du microcosme français au cœur de ce sanctuaire international !

Autre temps fort, celui où le CIGREF a invité des startups à « pitcher » devant sa délégation. En effet, pour le CIGREF « être un levier d’entraînement et de développement des startups » est un des axes stratégiques qui doit contribuer à faire « réussir le numérique » !

Lors de cette session spéciale qui s’est déroulée au French Village, chaque start-up invitée avait deux minutes pour convaincre ! La start-up « Appi Technology », Intercom sans fil longue portée pour équipes mobiles, est montée sur la première marche du podium, suivie par « All Priv », It’s all about privacy. Sur la troisième marche, « Lundi Matin », édition de progiciels de gestion d’entreprise en ligne.

Premières impressions de la délégation CIGREF au CES 2017

Si les quatre jours en immersion au cœur de cet « atelier du futur » que représente le CES de Las Vegas sont trop riches pour en permettre dès à présent une analyse fine (prévue d’ici quelques semaines), Bernard Duverneuil, Président du CIGREF, qui pilotait la délégation livre ses premières impressions.

Il note que la présence française au CES a été, cette année encore, un motif d’étonnement majeur. La France était la troisième nation par le nombre d’entreprises exposantes de toutes tailles, après les Etats-Unis et la Chine, et deuxième par le nombre de startups exposantes. On entendait parler français partout, dans les allées du salon comme dans les rues de Las Vegas !

Le Président du CIGREF relève également que plusieurs grandes entreprises françaises membres du CIGREF présentes sur le salon ont mis en avant des startups avec lesquels elles ont engagé des collaborations. Parmi celles croisées par la délégation CIGREF, La Poste avec le « Hub Numérique », Engie, Air Liquide, Le Crédit Agricole avec son stand griffé « Village by CA », EDF avec sa filiale Sowee, ou encore Valeo.

Plus globalement, la tendance technologique qui est apparue très prégnante cette année au CES, est celle de la convergence entre intelligence artificielle et objets connectés. L’IoT ne sera pas un simple réseau de capteurs qui transfert des données vers des plateformes pour les traiter. Le modèle atteindrait très vite ses limites. L’objet devra sans doute embarquer de plus en plus d’intelligence pour adapter son fonctionnement à son environnement et à son usage de manière de plus en plus autonome.

L’impression générale est certainement que le CES donne envie ! Envie pour les DSI de se confronter à ces technologies, envie de les adapter aux usages de leurs collaborateurs ou de leurs clients, envie de leur donner la chance d’apporter une contribution significative à la croissance de nos entreprises !

_________________________

1 La mission du CIGREF « développer la capacité des grandes entreprises à intégrer et maîtriser le numérique »