jfp-43S’il existe une « fée informatique », elle s’était montrée très discrète jusqu’à ce 2 mai 2001 ! De fait, à cette date, rien ne laissait présager que mon parcours professionnel croiserait le chemin de la Fonction Systèmes d’Information des grandes entreprises françaises !

Début 2001, le CIGREF recherchait son nouveau Délégué général. Certes, j’avais bien exercé cette fonction dans d’autres structures de type associatives, mais lors de mon entretien d’embauche, à la question : Quel rapport entre le CIGREF, l’Automobile Club de France et une Fédération de Parents d’Elèves, je fus bien contraint de répondre que : « la plupart des DSI conduisent une voiture et ont des enfants scolarisés !... ».

Si cette réponse n’a pas su convaincre mon prédécesseur, en charge du recrutement de son successeur (une grave erreur stratégique !), force est de reconnaitre qu’il a fallu un certain courage aux 15 administrateurs de l’époque pour retenir ma candidature alors même que je n’appartenais ni de près ni de loin au sérail informatique ! Tout au mieux pouvais-je justifier de ma formation au Centre de Perfectionnement aux Affaires (CPA) devenu Executive MBA HEC.

Les artisans de cette « curieuse initiative » sont connus : Jean-Pierre Corniou (Président du CIGREF en 2001) et ses deux vice-présidents : Patrick Dailhé et Hervé Nora. Et c’est sans doute ce dernier qui formula la meilleure justification à ce « choix singulier » : « … le CIGREF est une association de grandes entreprises, alors quoi de plus normal que d’en confier le management à un professionnel du secteur associatif ? ».

En ce 2 mai 2011, force est de constater que j’ai pris beaucoup de plaisir à accompagner professionnellement durant ces 10 dernières années 3 Présidents (Jean-Pierre Cormiou ; Didier Lambert et Bruno Ménard) qui, avec les différents administrateurs, ont su faire évoluer le CIGREF « de l’usage des Systèmes d’information vers l’Entreprise numérique », créer la Fondation CIGREF pour mener un important programme international de recherche (ISD).

Un des moments essentiels restera le 16 décembre 2010, date des 40 ans du CIGREF, dont ce site tente de retracer l’histoire de l’informatisation des Grandes Entreprises !

Mais j’ai conscience que tout ceci n’aurait pas été réalisable sans la contribution d’une équipe renouvelée de permanents dont j’ai plaisir à saluer le dévouement et le professionnalisme tout au long de ces 10 dernières années.

En 2001, que se passait-il sur la planète CIGREF ?

Extrait de l’édito du Rapport d’Activités 2001 : « les premiers craquements de la nouvelle économie étaient perçus comme un simple ajustement technique qui ne pouvait qu’assainir la croissance trop rapide des entreprises fondées autour des technologies de l’internet. Cette marche en avant inéluctable devait remettre en cause les situations acquises et les structures économiques du “vieux monde”. Elle devait transformer en profondeur les politiques des systèmes d’information des entreprises. Les événements qui ont suivi cette euphorie ont démontré que, quel que soit le potentiel de la technologie, c’est la pertinence des projets et la qualité de leur mise en œuvre qui déterminent l’adoption des innovations par les utilisateurs, condition essentielle de la transformation durable des comportements.
« …Les membres du Cigref sont plus que jamais convaincus que l’ambition de l’association “promouvoir l’usage des systèmes d’information comme facteur de création de valeurs pour l’entreprise” répond à une nécessité durable qui dépasse les modes technologiques. Pour construire les conditions d’une croissance saine et durable, les systèmes d’information demeurent un vecteur majeur de performance qu’il faut exploiter avec méthode, rigueur et lucidité. Le Cigref contribue à développer ces facteurs de professionnalisme par la mise en commun des expériences réelles de ses membres, la recherche et la diffusion des meilleures pratiques et l’enrichissement de l’expertise technique… »

En 2001, quels étaient les thèmes de travail du CIGREF ?

  • Gestion des connaissances
  • Observatoire des télécommunications
  • Sécurité
  • Communication informatique
  • Observatoire des nouvelles technologies
  • Observatoire des ressources humaines
  • Architectures internet
  • Euro
  • Lobbying
  • Noms de domaine internet
  • Contrôle de gestion informatique
  • Carrefours d’affaires sur internet
  • Club EDI et commerce électronique

En 2001, que se passait-il sur la planète informatique ?

  • Jimmy Wales crée une encyclopédie collaborative baptisée Wikipedia
  • Sortie de Windows XP en Octobre
  • Google dépasse les deux milliards de documents indexés
  • Intel et AMD présentent les premiers processeurs à 2 Ghz
  • Fusion de fusion de Hewlett Packard et Compaq
  • Max OS X sort sa version 10.1 nommée Puma
  • Apple sort l’iPod, le premier lecteur MP3
  • Création de la Free Software Foundation Europe, organisation à but non lucratif pour la promotion des logiciels libres
  • Fermeture par décision judiciaire de Napster, service d’échange Peer to Peer de fichiers musicaux

S’il existe une « fée informatique », elle s’était montrée très discrète jusqu’à ce 2 mai 2001 ! De fait, à cette date, rien ne laissait présager que mon parcours professionnel croiserait le chemin de la Fonction Systèmes d’Information des grandes entreprises françaises !S’il existe une « fée informatique », elle s’était montrée très discrète jusqu’à ce 2 mai 2001 ! De fait, à cette date, rien ne laissait présager que mon parcours professionnel croiserait le chemin de la Fonction Systèmes d’Information des grandes entreprises françaises !