La technologie n’est pas une fin en soi, elle n’a de sens qu’au regard de l’usage qui en est fait ! Un des exemples majeurs est certainement celui de de la messagerie électronique « où l’usage du mail a débordé la technologie ».

Comment évoluent les usages informatiques au fil du temps ?

Sans remonter à l’aube de l’informatique, voici un petit retour sous forme clin d’œil, sur l’année 2006. Seulement 5 ans… Cette mise en perspective présente le double avantage de faire sourire, mais aussi, malgré la caricature faite par l’humoriste, de nous rappeler à tous quelques moments de vérité !…

Pour mémoire, 2006 est l’année de naissance de Twitter, de la sortie de Windows Vista destiné aux entreprises, Facebook n’a pas encore de version française et le CIGREF propose en partenariat avec le SYNTEC une « charte de bonnes pratiques » et publie un second livre blanc sur la « Dynamique des relations autour des systèmes d’information dans les équipes de direction des grandes entreprises françaises ».

Cette même année 2006 l’économiste Michel Volle relève dans son ouvrage « De l’informatique, savoir vivre avec l’automate » quelques propos entendus en entreprises : « …l’expert entend dire des énormités qui équivalent à « faire voler des avions sur le dos », mais qui passent au comité de direction pour des hypothèses à considérer sérieusement : « on fera le répertoire en dernier », « il ne faut pas installer de serveur de fax parce que cela ferait croître la dépense en télécoms », « il ne faut pas formaliser le processus sous la forme d’un workflow parce que cela reviendrait à graver en dur les erreurs que le processus comporte », « il faut faire des économies immédiates dans l’opérationnel, la recherche de la cohérence relève d’une démarche intellectuelle et donc superflue », « la maîtrise d’ouvrage doit être faite par l’informatique », « l’administration des données peut attendre la fin du développement », « je ne crois pas à l’Internet »… » !

N’hésitez pas à préciser en commentaire, par exemple si pour vous aussi « PC » est ou a été synonyme de « plante constamment », 😉 ou encore s’il se disait dans votre entreprise « que l’on ne croyait pas à l’internet »…