Goldman et Krim, 2 pionniers de l’informatique s’en sont allé…

Publié le mercredi 28 décembre 2011

Norman B. Krim, parfois appelé « Monsieur Transistor », et Jacob E. Goldman, fondateur du centre de recherche Xerox PARC de Palo Alto (centre qui a fait germer tant d’innovations informatiques dont certaines ont nourri les géants Apple et Microsoft), ces deux pionniers de l’informatique s’en sont allé en cette fin décembre. Tous deux avaient très fortement influencé l’histoire de l’informatique, et de leurs 90 ans révolus, avaient pu en observer les premières évolutions vers le monde numérique !

Norman Krim, Monsieur Transistor…

On raconte qu’à l’âge de 12 ans, inspiré, le jeune Norman aurait fabriqué une radio avec certains composants issus du moteur du réfrigérateur de sa mère… A vingt ans, il entre comme stagiaire du MIT chez Raytheon, une entreprise américaine œuvrant notamment dans les systèmes de défense et d’électronique. Il sort diplômé en électronique de l’Université de Yale et travaille sur les composants. Après la guerre, en 1947, il découvre les transistors présentés par les Laboratoires Bell. Dès lors, il considère les tubes comme étant obsolètes et, visionnaire, il en voit immédiatement le potentiel, et persuade Raytheon d’équiper de transistors un appareil auditif miniature qu’il a conçu. Si le lot de transistors CK722s se révèle finalement trop bruyant, ce sont tout de même des milliers de déficients auditifs qui bénéficieront de cet appareillage.

Norman Krim fera alors l’apologie des transistors CK722s auprès des amateurs et autres geeks de l’époque via la presse spécialisée comme le magazine « Popular Science ». Ces amateurs donneront naissance à quantité de postes de radio, ampli musique, et autres matériels électroniques qui seront fabriqués dans des caves et des garages. Ce sont les prémices de l’électronique moderne où le transistor joue toujours un rôle clé.

Il dirige ensuite la conception et la fabrication du CK703 qui sera le premier transistor commercialisé en 1948. Le transistor est un composant électronique qui peut,  avoir différentes fonctions : interrupteur dans les circuits logiques, amplificateur de signal ou peut être utilisé pour stabiliser une tension, moduler un signal… Quatre ans plus tard, le CK718 sera le premier transistor fabriqué de façon industrielle. Viendra ensuite, en 1953, le CK722 un transistor disponible pour les électroniciens amateurs.

En 1954, son équipe conçoit sa première radio à transistors mais il est commercialement devancé par Texas Instruments et Regency Electronics. En 1955, il rédige un manuel « Transistor Applications, More than 50 Practical Circuits using Raytheon CK722 Transistors » destiné aux amateurs.

Il est décédé le 14 décembre dernier, dans une maison de retraite à Newton dans le Massachusetts, à l’âge de 98 ans.

Jacob Goldman, physicien passionné de recherche…

Né en juillet 1921, Jacob E. Goldman fait des études de physique à l’université de Pennsylvanie. Il sera recruté par Ford Motor Company, mais en 1968, il est débauché par Xerox qui veut affronter IBM sur le marché du traitement de données, c’est-à-dire l’informatique ! L’idée était « d’explorer l’architecture de l’information et de réfléchir au bureau du futur », selon la formule du directeur de Xerox à l’époque.

En 1970 (année informatique…), il convainc la firme de l’utilité de faire naitre un centre de recherche sur la côte ouest, près de l’université de Stanford. Il a réussi à faire accepter l’idée que même si les recherches ne débouchaient pas sur des résultats immédiats, elles étaient indispensables. Les travaux du Xerox PARC (Palo Alto Research Center) commencent. En 5 ans, le Dr. Goldman fera passer le budget attribué au PARC de 60 à 165 millions de dollars.

Le laboratoire de Xerox PARC sera une mine pour l’informatique. En effet, il en sortira des avancées aussi marquantes que le protocole Ethernet, la technologie de l’interface graphique des OS remplaçant les lignes de codes par des icônes, des fenêtres et menus déroulants, mais aussi la souris, le WYSIWYG (What You See Is What You Get), l’imprimante laser…

Ce sont surtout les géants de l’informatique, Apple et Microsoft, qui sauront profiter des concepts novateurs produits par le Xerox PARC. Jacob Goldman expliquera lui-même que « Xerox n’a pas su capitaliser sur les innovations issues de ce Laboratoire ». Ce qui ne fut pas le cas de Steve Jobs qui, après avoir visité le Xerox PARC en 1979 en avait retenu des idées « révolutionnaires » ! Ces concepts, non exploités par Xerox, il ne les laissa pas échapper. Ils profitèrent à la conception de son Macintosh qu’il sortira équipé de l’interface graphique, fenêtres et menus…

Bill Gates de son côté se laissera inspiré par le concept du « PC Alto » pour son système d’exploitation Windows.

Merci aux deux “e-papy” visionnaires pour l’héritage qu’ils ont laissé au monde de l’informatique !

Vous aimerez aussi…

Généalogie de l’algorithme… ses ancêtres !

Généalogie de l’algorithme… ses ancêtres !

Algorithme en recherche d’ascendance… Retour aux origines Les algorithmes sont partout, au cœur de nos ordinateurs, de nos smartphones, des objets connectés qui envahissent chaque jour davantage notre société. Mais, qui a inventé l’algorithme, ce « ressort »...

1973, François Gernelle invente le Micral N, premier micro-ordinateur

1973, François Gernelle invente le Micral N, premier micro-ordinateur

1973, le CIGREF a 3 ans quand l’informatique s’apprête à descendre dans la rue… Comme l’a rappelé Pierre Lhermite, son premier Président, le CIGREF a été créé en 1970 pour faire face aux difficultés causées par les premiers pas de l’informatique. Cette informatique...