Période de fêtes… parlons jeux ! Qui a dit que l’informatique serait austère ? Faux ! Au-delà de son premier rôle d’abaque* sophistiqué, ce n’est pas un scoop, l’ordinateur permet aussi de s’amuser !
Le jeu s’inscrit donc dans l’histoire de l’informatique. Certains disent même que le jeu a largement contribué à stimuler la créativité des informaticiens pour offrir aux machines notamment plus d’interactivité et de puissance.

Histoire des premiers jeux vidéo

Par définition, le jeu vidéo est un jeu utilisant un dispositif informatique. Si l’ordinateur n’est pas initialement conçu pour jouer, il peut, par sa modularité, se prêter au jeu vidéo. Les ordinateurs permettent de jouer encore aujourd’hui à des jeux dont les machines d’arcade ont disparu, comme Pong !

Pong
On doit le premier jeu vidéo de l’histoire à un physicien du Brookhaven National Laboratory, Willy Higinbotham. En 1958, il crée un jeu qui tourne sur une machine à base de lampes. En fait, ce jeu ne sera redéveloppé pour tourner sur Atari qu’en 1972, sous le nom de Pong. Il sera certainement le jeu le plus connu du grand public. C’est Pong qui donnera le coup d’envoi à l’industrie du jeu vidéo, industrie en pleine croissance depuis.
Le jeu est proposé sur des bornes. La première fut installée en novembre 1972 dans un bar de Californie. Après 15 jours d’utilisation, le patron du bar appela pour signaler qu’il ne fonctionnait plus… c’était juste le monnayeur qui était plein ! Ce sont environ 10000 bornes qui furent installées, marquant ainsi le succès d’Atari.

Pong fait fureur à Noël 1975. Des clients attendent dehors les livraisons des magasins pour pouvoir jouer avec les deux barres blanches qui se disputent une balle carrée ! Le jeu est resté très populaire aux États-Unis et en Europe jusqu’au début des années 1980. Il est encore considéré comme le jeu qui a fait démarrer le marché des consoles.

SpaceWar!
Le second jeu vidéo, qui est en fait le premier à tourner sur ordinateur, fut SpaceWar!, jeu de combat spatial. Il sort sur le Dec PDP-1, en 1962. Il est développé par trois étudiants au MIT* : S. Russel, J.M. Graetz et W. Wiitanen. Dec équipera finalement d’origine chacun de ses ordinateurs avec ce jeu. Le jeu SpaceWar! inspirera des vocations de créateurs comme Nolan Bushnell, joueur passionné, qui tentera d’imposer son propre jeu Computer Space, sans grand succès, mais surtout créera la firme Atari.

Pour accueillir le jeu SpaceWar!, il fallait un ordinateur disposant de capacités exceptionnelles. Dec PDP-1 est le premier ordinateur à disposer d’une fonction « marche-arrêt » autonome et immédiate. Les machines précédentes avaient besoin de l’intervention d’un technicien pour ces fonctions et cela prenait plusieurs minutes !

De plus, pour permettre le jeu à deux, la machine doit pouvoir gérer simultanément deux flux d’entrées. Dec PDP-1 est très compact. Il est d’ailleurs considéré comme le premier « mini-ordinateur » par rapport à ses « ancêtres » pour lesquels l’unité centrale seule siégeait dans une salle entière.

Le jeu permet à chaque adversaire de diriger un vaisseau spatial qui peut tirer des projectiles, pivoter et accélérer. Une sorte de soleil au centre de l’écran exerce une force d’attraction. Les joueurs doivent donc lutter contre cette force pour maîtriser la trajectoire de leur vaisseau spatial. Percuter le soleil ou être touché par un projectile ennemi fait perdre la partie. Il n’est pas facile de toucher les vaisseaux ennemis, très petites cibles sur une grande aire de jeu. De plus, carburant et projectiles sont comptés !

Si vous êtes nostalgiques de ces premiers jeux, n’hésitez pas à prolonger cette histoire en commentaires !

* Un abaque (de abacus en latin et de abax en grec signifiant « table à poussière ») est le nom donné à tout instrument mécanique facilitant le calcul
* Institut de technologie du Massachusetts