D’Arpanet au World Wide Web

Aux Etats-Unis début des années 60, on cogite dans les laboratoires secrets du Pentagone autour de Paul Baran. L’objectif est de créer un système de communication spécifique pour l’armée américaine.

Ce système doit permettre de s’échanger des informations entre militaires même si des ogives atomiques ennemies réussissaient à détruire l’ensemble des réseaux de communication. En 1969, ce système est enfin opérationnel. Il permet de relier les 4 universités : Stanford, Utah, UCLA, Santa Barbara. Le premier envoi de message ARPANET est testé en octobre depuis la salle 3420 de l’UCLA par le professeur Leonard Kleinrock qui essaie de poster ces simples mots : « Certes, le système plante sur la 3ème lettre, mais les deux premières on fait le premier voyage dans le Cyberespace ! ».

Les universitaires sont très motivés par le réseau. En 1972, Vinton Cerf et Robert E. Kahn découvrent le TCP ou Transmission Control Protocol, protocole du futur internet. Ce sera en juillet 1975 qu’ARPANET sera livré par ses fondateurs à l’armée américaine.

En 1977, une centaine de machines connectées communiquent par l’association des 2 protocoles : le TCP, chargé de fractionner le message en paquets au départ puis de réassembler les paquets à la réception, et l’Internet Protocol (IP) dont le rôle est d’acheminer les paquets jusqu’à leur destination.

En 1991, Tim Berners-Lee travaillant au CERN et Robert Cailliau mettent au point le World Wide Web. Tim Berners-Lee lance un appel pour que des développeurs l’aident à créer un navigateur performant. Les contributions affluent du monde entier et fin 1992, Mosaic est mis au point au centre de recherches américain NCSA. Lorsque le navigateur est mis en service en 1993, le web ne compte que 200 sites…

Un an plus tard, le World Wide Web comptera 10.000 serveurs et 10 millions d’utilisateurs. Netscape, le successeur de Mosaic, est lancé en octobre 1994 et sera bientôt sur les ordinateurs de 75% des internautes… Le premier site internet du CIGREF sera mis en ligne en 1995 !

Le peuple Internet en 2012…

20 ans plus loin, la population mondiale des internautes est de 2,27 milliards (avril 2012). La répartition de cette population serait de 53,8% en Asie, 16% en Europe, 11,3% en Amérique latine, 9,6% en Afrique, 5,2% au Moyen-Orient et 3,6% en Amérique du Nord.

Quant aux navigateurs qui règnent désormais (mars 2012) sur le surf internet, ce sont Explorer : 53,8%, Firefox : 20,55%, Google Chrome : 18,57%.

_________________