Avatar informatiqueAvatar, qui es-tu ? Que caches-tu ?
Ou plus exactement : qui caches-tu ?

Le mot « avatar » lui-même est porteur de mystère ! Inspiré du sanskrit « avatâra », il est à traduire par « descente », mais pas n’importe quelle descente, celle sur Terre d’êtres divins ! En sens dérivé des incarnations de ces êtres divins par le Dieu hindou Vishnou, il faut entendre l’idée de changement, de transformation. Avant d’investir le cyberespace, le mot « avatars », au pluriel, distingue quant à lui des transformations accidentelles, par exemple « des avatars subis par un navire… ».

Et l’avatar du cyberespace ?

Aujourd’hui, si l’on interroge un collégien sur le sens du mot « avatar », nul doute qu’il réponde sans hésitation : « c’est une image de personnage qui nous représente dans nos jeux vidéos ou sur Facebook » !

Après un écart sémantique vers des transformations accidentelles, comment l’avatar passe-t-il des représentations divines de la mythologie indienne à celles des joueurs de la cyber-planète et plus largement au masque graphique de notre identité numérique ?

La fin des années 60 voit grandir les mouvements hippies accompagné d’un intérêt pour les religions orientales et le langage qui l’accompagne. Internet grandit sur ce terreau culturel, il n’est donc pas étrange que « l’avatar » s’impose comme vocable quand il s’agit de définir l’image à travers laquelle on souhaite soit se représenter, soit dissimuler son identité, en quelque sorte, à l’instar de Vishnou, son incarnation dans le monde de l’internet !

Dans les années 80, le courant Cyberpunk qui mêle les « dingues d’informatique », les rockers, au confluent de l’intelligence artificielle et de la science fiction, propulse la tendance avatar. Neal Town Stephenson, auteur de science-fiction américain, plusieurs fois lauréat du prix Hugo, est considéré par le monde des « geeks » comme un des princes de l’avatar. Ses récits associent histoire, technologies de l’information et science fiction. Dans un de ses romans, « le Samouraï virtuel », Stephenson définit le mot « avatar » comme étant un individu qui serait une partie de logiciel communiquant dans le « Metavers » (monde virtuel de l’internet). Ce monde, créé par un programme informatique, abrite une communauté d’avatars.

Les avatars du web sont légion !

Sur le web, l’avatar qui nous représente porte souvent quelques reflets de notre personnalité. Aujourd’hui, l’avatar investit les jeux, les blogs, les forums, et maintenant les réseaux sociaux… En 2011, d’après le Gartner Group, ce sont 80% des internautes qui se cacheraient – plus ou moins – derrière un ou plusieurs avatars ! Les jeux et autres mondes virtuels rassemblent de grandes populations d’avatars. Chacun des « habitants » de Second Life, univers virtuel en 3D, utiliserait en moyenne 2 avatars. Les jeux de rôles en ligne recèlent également des foules entières d’avatars ! Les univers virtuels offrent souvent aux internautes la possibilité de créer eux-mêmes leurs avatars (crafting). On peut aisément s’avatariser en ligne… Nombre de sites proposent des générateurs gratuits d’avatars.

Avatar au cinéma…

L’avatar éveille l’imaginaire. Alors le cinéma lui a ouvert ses salles ! Le film éponyme « Avatar » est sorti sur grand écran en décembre 2009. Signé James Cameron, il raconte l’histoire d’un ancien marine. Paralysé, Jake Sully est envoyé sur Pandora pour permettre l’exploitation d’un minerai indispensable à la production d’énergie pour la Terre. Mais, sur Pandora, l’air est toxique pour les humains. Pour retrouver l’usage de ses jambes, Jake va accepter de se couler dans la peau d’un avatar. Les avatars sont des êtres hybrides créés à partir d’ADN humains mélangé à celui des Na’vi, les habitants de Pandora capables de survivre dans cette atmosphère mortelle. Jake, sous sa forme d’avatar, infiltre la population de Pandora…

Quel avatar êtes-vous ?

Sorry, there are no polls available at the moment.

Si vous avez répondu “oui”, merci de préciser en commentaire pourquoi, quel avantage y voyez-vous ? Et éventuellement sous quelle forme vous avez décidé de vous présenter…