Avec la délégation Cigref @ CES 2018, les moments importants

Avec la délégation Cigref @ CES 2018, les moments importants

Vous pouvez découvrir chaque jour un nouveau billet de la délégation Cigref @ CES 2018 ! Suivez  en direct sur twitter avec le 

11 janvier – 3ème jour au CES 2018.  Pour ce dernier jour, la délégation Cigref s’était répartie sur 3 itinéraires : IA, Electronics et Innovation policy/regulation

Les participants,  au terme de leur séjour d’étude au CES, retiennent « à chaud » un vrai tournant du salon en 2-3 ans.

  • Le salon est désormais résolument orienté autant B2B que B2C et B2B2C, accroissant son intérêt pour les entreprises
  • La montée en puissance des entreprises chinoises : grandes absentes de l’espace startups (à l’Eureka Park), elles occupent désormais l’espace central, au détriment des japonais et de quelques anciennes gloires (Motorola, Alcatel, Blackberry)
  • Certains segments, émergents il y a 2-3 ans, sont aujourd’hui matures. Les drones occupent ainsi un espace conséquent avec une variété de fabricants, de modèles et d’usages : drones aériens grand public ou à usage industriel (inspection d’ouvrages, accès aux zones difficiles ou dangereuses, …), drones sous-marins Ces 2018 - Drone
  • L’usage des drones, qui bouleverse la réglementation, est un cas d’usage intéressant. La délégation observe que les réglementations contraignantes, (inadaptées à la vitesse de marché) laissent le champ libre aux acteurs chinois notamment, qui prennent de l’avance en termes de savoir-faire et de technologie
  • L’Europe dont l’avancée est reconnue s’agissant de la protection des données personnelles, d’écologie et de protection des droits des individus, saura-t-elle tirer son épingle du jeu et tourner son avance sur le GDPR en avantage compétitif sur le reste du monde ?
  • Les véhicules autonomes, les objets connectés, la smart city et le smart home sont omniprésents sur le salon (exposants, keynotes…). La délégation CigrefAuCES a particulièrement apprécié la démonstration faite par Keolis – Navya avec sa navette autonome et son 1er taxi sans chauffeur.

    Ces expérimentations menées ici avec la ville de Las Vegas (ou avec Lyon en France) démontrent une fois encore l’indispensable coopération des acteurs privé/public, un des thèmes clés des 3 jours de ce voyage d’études.Taxi Autonome Keolis CES 2018

Focus Chine

Sans surprise, quelques acteurs se détachent parmi les exposants chinois.

Baidu a présenté des démos de qualité sur l’IA et son assistant vocal.

Alibaba, avec sa solution déjà implémentée de plateforme de gestion de la ville, n’est plus un distributeur mais une société centrée sur la donnée : « Data Driven Company ». A titre d’exemple, Paul de Billy, Directeur commercial Alibaba, invité en keynote privée par le Cigref le 10 janvier, indiquait que la Journée des célibataires (Black Friday d’Alibaba) créée par Alibaba génère 24 milliards de CA, pour 350 000 transactions financières à la seconde.

L’usage de la reconnaissance faciale y est très développé dans les solutions proposées par les chinois, la réglementation n’étant pas un frein à l’utilisation massive des données.

L’amélioration du design illustre la prise en compte de l’exigence croissante du marché intérieur chinois.

On constate une stratégie de conquête du marché mondial par déploiement progressif : pas d’attaque frontale du marché US mais une consolidation du marché domestique, puis un déploiement sur les grands marchés voisins que sont l’Inde, l’Indonésie, l’Amérique latine.

Focus Israël

300 centres de recherche sont en connexion avec des entreprises américaines et chinoises. 5 startups à l’effet whoa ! ont été présentées à la délégation.

Un voyage d’étude Cigref est prévu en Israël fin avril 2018 pour découvrir la richesse de cet écosystème.

Et l’Europe ?

Le coup de cœur reste l’Eureka Park et sa French Tech.

Bosch, 7 milliards d’euros dans la recherche avec 400 000 employés dont 65 000 ingénieurs dans le monde, a beaucoup marqué les esprits, avec sa vision politique, et son stand pédagogique.

Dassault Systèmes a également montré la présence française sur son stand au CES 2018.


10 janvier – Jour 2 tout aussi dense … la délégation étant répartie entre 5 tracks : 5G, Smart City, Social, China innovation et Stratégie de développement de l’innovation.

La première keynote de la journée, annoncée à la dernière minute par le CES, était dédiée à la 5G avec Qualcomm, Baidu, et Verizon. Elle a permis de confirmer le calendrier de déploiement et la cohérence du discours parmi les différents acteurs.

Puis une grande partie de la délégation Cigref@CES2018 a consacré une demi-journée à rencontrer les entrepreneurs et startupeurs de l’Eureka Park. Avec des visites organisée des Hub innovation du Groupe La Poste et d’Engie.

Viste de la délégation Cigref sur le stand Engie au CES 2018
Viste de la délégation Cigref sur le stand La Poste au CES 2018

Après la visite de Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État au Numérique, le 9 janvier, ce sont Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile de France, puis Alain Rousset, Président de la région Nouvelle Aquitaine qui ont fait la tournée des stands de la French Tech avec quelques annonces de soutiens de ces initiatives.

CES 2018 V. Pécresse, Présidente de la région Ile de France

Pour conclure cette deuxième journée au CES, le Cigref a accueilli, à l’occasion d’une keynote privée, Young Sohn, le président et directeur stratégie de Samsung, Keynote de Young Sohn pour le Cigref CES 2018ainsi que Paul de Billy, le directeur commercial d’Alibaba Cloud Europe du Sud.

 

La séance de debriefing du jour a commencé à poser les premiers jalons d’une réflexion collective sur le rôle du DSI en tant que « change maker », fil rouge de ce séjour d’étude et de la prochaine publication.


Ce 9 janvier, la délégation s’est scindée en quatre groupes, répartis selon les attentes des membres du groupe et de leurs entreprises. Répartis entre « entertainement track », « keynotes track », « smart city track » et « automobile track », chacun a pu vivre l’expérience du CES.

Visite de la délégation Cigref au CES 2018 Jour 1

A l’issue de cette première journée au CES, le débriefing, animé par Jean-Pierre Corniou de SIA Partners, destiné à partager l’expérience vécue et co-construire les bases du rapport final qui sera produit à l’issue du voyage, a permis de rendre compte du sentiment général.

De l’avis de tous, le CES est inspirant, riche, impressionnant par la qualité technique mise en œuvre, notamment à l’occasion des keynotes. Les keynotes d’Intel et de Ford, présentées par leurs CEO respectifs, ont donné à voir la prise en compte affichée par les grandes compagnies de l’expérience client, de l’IA et ses multiples applications. Le CES s’est ainsi ouvert sur les questions de mobilités, au regard de la nouvelle compréhension de l’espace, de la ville. Présenté par Ford, ce sujet interroge sur les considérations éthiques, de leadership et relatives aux données personnelles :  qui est le client, et qui décide (le secteur public, le secteur privé) ?

Un bilan contrasté ressort de cette première journée très riche :

  • Excellente surprise : Eureka Park (espace innovation / startups) avec une French Tech bien représentée, foisonnante, « revigorante ». L’Open Innovation est l’un des aspects qui ressort le plus.La FrenchTech au CES 2018
  • Grosse déception sur Huawei (le CEO a fait le “commercial” pour vendre leur dernier smartphone) : pas d’éléments stratégiques, ce que l’on attendait d’une société en pleine essor, dans un contexte 5G, etc. Ce fut une « réclame publicitaire ». Un point pertinent : cette keynote a montré la disparition programmée du PC !
  • L’annonce par Gary Shapiro, President and CEO of the CTA (qui organise le CES), d’un baromètre des pays innovants, avec une incompréhension pour la France qui n’est pas au tableau d’honneur (méthodologie non affichée). La France est pourtant la troisième délégation représentée au CES derrière les USA et la Chine.
    Par ailleurs, à l’occasion des conférences, il apparaît que le niveau de réflexion sur les enjeux du numérique est sensiblement le même en France qu’au USA.
  • La tendance d’un discours plaçant l’humain au cœur des préoccupations se confirme. La présentation de Ford a marqué les esprits positivement, sans être dupes pour autant de son application concrète.Keynote de Jim Hackett - Ford - CES 2018
  • La keynote d’Intel, présentée par son CEO, fut une prestation impressionnante par la qualité des effets et moyens techniques. Une introduction très rapide sur les failles récentes d’Intel : « Faites les mises à jour, on s’occupe du reste ! ». A noter : Révolution de l’expérience client, et du secteur de l’entertainement. Nouveautés de VR dans le sport, le cinéma, les transports ; curieusement pas de présentation dans le domaine de la santé. Quelques effets technologiques : 100 drones qui volent en simultané.  Une approche très commerciale et beaucoup de marketing.Keynote d'Intel au CES 2018
  • Le CES est une gigantesque action commerciale, principalement à destination des quelques 5 000 journalistes et influenceurs présents.

La journée de la délégation Cigref@CES2018 s’est conclue par les interventions très appréciées d’Orange sur la 5G et de Softbank sur la robotique.

Cet article vous plaît ? Partagez-le !