Quelle politique de la donnée pour quelles politiques publiques ?

Quelle politique de la donnée pour quelles politiques publiques ?

Le deuxième rendez-vous du Grand Débat de la Donnée, auquel le Cigref est partenaire, le mercredi 4 avril 2018, portera sur les politiques publiques en matière de donnée. A l’initiative du Syntec Numérique et placé sous le haut patronage de Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État, chargé du Numérique, cet événement vise à comprendre les enjeux de la révolution industrielle et culturelle de la donnée.

Lors de la première journée de cet événement en trois temps, le 13 mars dernier, Emmanuelle PAYEN, Chief Data Officier de la Société Générale, y avait représenté le Cigref lors du débat « Peut-on encore faire du business avec les données personnelles ? ». Retrouvez la note de synthèse de cette journée en cliquant ici.

Données et gouvernance publique

L’opportunité de valoriser les données publiques, qu’elle passe par l’ouverture totale, le partage ou d’autres types d’échanges, est désormais acquise. Elle se concrétise notamment par une politique publique ambitieuse en matière d’open data, au niveau national comme local, ainsi que de nombreux projets autour de la réinvention de l’espace urbain.

Les administrations et les collectivités, dont plusieurs sont membres du Cigref, investissent à la fois pour faire évoluer leurs services et pour intégrer l’innovation aux politiques publiques qu’elles pilotent : mobilité, stationnement, sécurité, gestion des réseaux ou des bâtiments publics, etc.

Quelle valorisation possible pour les données publiques ? Qui sont les acteurs de cette transformation ? Avec quelles conséquences pour la gouvernance publique, au niveau national et local ? Faut-il ouvrir toutes les données publiques pour en faire des biens publics ?

 

Inscription

Le Grand Débat de la Donnée est un événement gratuit, ouvert à tous ceux qui veulent s’informer ou échanger sur la révolution de la donnée.

 

 


 

Cet article vous plaît ? Partagez-le !