Nouveau partenariat CIGREF – Syntec numérique

Publié le mercredi 5 novembre 2014

Développer les relations entre les PME du numérique et les grands groupes français

position-cigref-syntecCIGREF et Syntec numérique réaffirment leurs positions communes et relancent leur démarche de coopération afin de rapprocher les grandes entreprises utilisatrices de leurs fournisseurs.

Pourquoi ce partenariat
CIGREF Syntec numérique ?

D’une part, « selon les résultats du baromètre PME / ETI 2014 de Syntec numérique, les relations entre ces deux types d’acteurs sont insatisfaisantes : 75% des entreprises (PME/ETI) ont des difficultés à entrer en relation avec de nouveaux grands comptes, notamment en raison de leur politique restrictive d’achats, dénoncée par 90% du panel interrogé ».

D’autre part, dans son ouvrage « Entreprise 2020 à l’ère numérique, enjeux et défis », le CIGREF relève que « la transformation numérique des entreprises suppose une capacité à prendre plus de risques, à raccourcir les cycles de décision, à travailler avec des PME et des start-up dans un esprit « French Tech », en desserrant l’étau du référencement ». 

Dans ce contexte de transformation numérique des entreprises, où « l’injonction paradoxale « réduction des coûts et pression sur les prix » vs « innovation et réduction du time to market » domine, les grandes entreprises – utilisatrices et fournisseurs – ont tout à gagner à coopérer davantage, notamment avec les PME, pour renforcer la compétitivité globale ».

Dès lors, CIGREF et Syntec numérique souhaitent agir ensemble pour favoriser la compréhension réciproque des besoins des PME, des DSI et des Achats, diffuser le référentiel de pratiques recommandées par Pacte PME et adapter les procédures et règles du jeu en faveur des PME.

La position commune CIGREF – Syntec numérique (PDF)

Vous aimerez aussi…

SWIPO : Échec de la régulation du marché européen du cloud

SWIPO : Échec de la régulation du marché européen du cloud

#SWIPO - Le Cigref et ses adhérents ne peuvent pas reconnaître, à ce stade, la légitimité des documents (codes de conduite, descriptif de la future entité légale de gouvernance de ces codes) qui devraient être remis, le 26 novembre 2019, à Helsinki, aux ministres de...