#SILL2019 : mise à jour du référentiel de logiciels libres de la DINSIC, la DSI de l’Etat

Publié par le Cigref

le 2 Mai, 2019

Très attendue par la communauté Open Source, la DINSIC (DSI de l’Etat et membre du Cigref) publie la mise à jour 2019 de son référentiel de logiciels libres : SILL 2019, disponible sur GitHub. Selon CIO-Online, “ce référentiel présente, une liste des logiciels libres préconisés pour remplir la plupart des fonctions courantes de grands domaines de l’informatique comme le poste de travail, la gestion de parc, l’exploitation de serveurs, les bases de données et les environnements de développement”.

Une réflexion engagée au Cigref

A l’occasion de la publication du rapport Cigref “Open Source, une alternative aux grands fournisseurs”, Stéphane Rousseau (CIO Eiffage et administrateur Cigref) signifiait l’urgence de favoriser un écosystème alternatif dynamique  et maîtrisable par les entreprises utilisatrices de solutions et services numériques :

Dans les logiciels d’infrastructures, cet écosystème existe : c’est le monde de l’open source. Comparé au modèle traditionnel de l’édition de logiciels, qui montre les limites de sa pertinence, l’open source correspond davantage aux nouveaux codes de co-création, de production collaborative et d’open innovation. L’open source est devenu un composant incontournable d’une stratégie informatique. »

Stéphane Rousseau, CIO Eiffage et administrateur Cigref

Les entreprises et organisations publiques cherchent donc des alternatives pour desserrer l’étau financier des fournisseurs et pour disposer de marges de manœuvre dans leurs négociations avec les éditeurs de logiciels. Le logiciel libre, dit « open source », en est une. En outre, il confère aux entreprises des avantages stratégiques ainsi que des leviers d’action sur leur compétitivité.

Le socle interministériel de logiciels libres (SILL)

L’ensemble des logiciels libres préconisés par la DINSIC se présente sous la forme du socle interministériel de logiciels libres (SILL). Dans sa version actuelle, il porte sur le poste de travail, la gestion de parc, l’exploitation de serveurs, les bases de données et les environnements de développement. Le SILL se présente sous la forme d’un tableau par fonctionnalité ou cas d’usage. Pour chaque fonctionnalité, il présente le logiciel préconisé en précisant la version.

En savoir plus :

Vous aimerez aussi…


Partagez cet article !

Partagez cet article à votre communauté !