#SILL2020 : publication du socle interministériel des logiciels libres 2020

6 mai 2020 | ACTUALITÉS

Fondé il y a 50 ans, le Cigref tire sa légitimité à la fois de son histoire et de sa maîtrise des sujets techniques, socle de compétences de savoir-faire, fondements du numérique.

L’édition 2020 du Socle Interministériel des Logiciels Libres (SILL) vient de paraître. Catalogue de référence des logiciels libres pour les administrations, il est réalisé par des agents publics informaticiens, avec l’appui de la direction interministérielle du numérique (DINUM).

Les logiciels référencés dans ce catalogue sont utilisés au moins dans l’une des administrations contributrices. Parmi les nouveautés du SILL 2020, on note sa disponibilité en mode web, et non plus seulement un pdf annuel, en continu sur https://sill.etalab.gouv.fr qui permet des recherches, consultations des années précédentes, présente des chiffres-clés, et propose le partage de chaque fiche logiciel par une URL directe et permanente. Cette livraison de 190 logiciels libres référencés en apporte 34 de plus qu’en 2019, avec des logiciels libres de visioconférence, d’hébergement décentralisé de vidéos, et de nombreux logiciels produits par le secteur public, importants, …

La communauté des référents SILL accueille les agents publics de fonction publique ou hospitalière qui souhaitent contribuer au référencement d’un logiciel libre. Contactez-les à opensource@data.gouv.fr.

Vous pouvez retrouver la présentation du SILL 2020 sur le site numerique.gouv.fr et accéder au référentiel sur https://sill.etalab.gouv.fr/

Le Cigref incarne une parole collective des grandes entreprises et administrations françaises autour du numérique.

Gaia-X : lancement de l’initiative franco-allemande en faveur de l’émergence d’un marché européen du cloud de confiance

Gaia-X : lancement de l’initiative franco-allemande en faveur de l’émergence d’un marché européen du cloud de confiance

Le Cigref se félicite du lancement de la fondation Gaia-X et du puissant soutien que lui accordent les gouvernements français et allemands. La fondation Gaia-X se dote aujourd’hui d’une structure de gouvernance permettant d’assurer les objectifs définis dans le position paper du 18 février 2020. Les 22 membres fondateurs sont représentatifs des différentes parties prenantes du marché du cloud : académique, associatifs, fournisseurs et utilisateurs de solutions ou services numériques.

Articles récents