Towards a European e-Competence Framework

9 octobre 2008 | Publications du Cigref, Publications par thèmes, Ressources humaines

La compétitivité  des entreprises et la cohésion sociale en Europe reposent sur une utilisation efficace des TIC, ce qui  impose de disposer des compétences appropriées pour les mettre en œuvre. Dans le cadre du CEN/ISSS (European Committee for Standardization/Information Society Standardization System), et avec le support de la Commission Européenne (CE), un Groupe de travail nommé « ICT-Skills » a été constitué, dès 2004, pour définir et mettre en œuvre un plan d’actions visant à promouvoir le métier d’informaticien dans l’Union Européenne.

Des normes pour structurer le métier d’informaticien en Europe

Le premier résultat de ce groupe de travail est un référentiel de compétences. Cet « European e-competence framework » s’appuie sur les trois référentiels les plus représentatifs en Europe :

  • les descriptifs de compétences (orientés savoir-faire) diffusés par SFIA (UK)
  • les profils d’emplois et les processus de développement diffusés par AITTS (D)
  • la nomenclature des emplois diffusée par le CIGREF (F)

Une équipe projet internationale

Les experts représentant ces trois référentiels, ont proposé une approche, un vocabulaire et un cadre pour structurer le nouveau référentiel. Dès le début, le CIGREF a fait participer les représentants de son groupe RH, renforçant le poids des entreprises utilisatrices dans les orientations prises.

Les enjeux du e-competence framework

1. Constituer une norme européenne, suffisamment générique pourêtre adaptable aux spécificités des différents pays et aux évolutions technologiques des années à venir

2. Permettre la stabilisation dans chaque pays des structures de classification des compétences et des emplois

3. Faciliter la constitution au niveau de l’entreprise, d’un langage commun pour la définition des emplois, des formations, des parcours de formation, des qualifications, des parcours de carrière, des certifications, etc….

4. Offrir une possibilité d’utilisation par diverses populations :

  • les informaticiens qui veulent progresser dans l’exercice de leur métier,
  • les responsables Informatiques et des Ressources Humaines qui cherchent à développer leur personnel et à anticiper sur leurs besoins futurs,
  • les responsables des organismes de formation qui cherchent à faire évoluer leur enseignement,
  • les étudiants qui cherchent des orientations pour guider leur avenir, etc.

Un outil interopérable, ouvert et évolutif

Ce référentiel est accompagné de recommandations permettant à tout acteur de l’écosystème informatique européen, de le compléter en proposant de nouvelles définitions adaptées à son secteur d’activité.

Le CIGREF utilisera cet outil dans tous ses documents concernant le métier d’informaticien : il va notamment venir avantageusement compléter et alimenter la « Nomenclature des emplois informatiques ».

Accès au site européen (en anglais)

Métiers du numérique : sens et appétence – Recommandations pour orienter les cursus de formation au numérique

Alors que l’écosystème numérique est le plus demandeur de professionnels formés pour ses métiers, les organismes d’enseignement et de formation qui délivrent les connaissances et suscitent les talents sont souvent vus comme de simples éléments du secteur de la...

Convergences numériques : construire une Europe numérique et compétitive.

Les principales organisations et associations professionnelles du numérique s’associent pour mettre le numérique au cœur de la campagne européenne. Télécharger notre manifeste commun...

Saisir les opportunités de l’IA pour un numérique responsable : nouveau rapport disponible !

Numeum, l’Institut G9+, le Cigref, Planet Tech Care et le Hub France IA, ont dévoilé un rapport inédit intitulé « Green AI & AI for green ». Fruit d’une étude qualitative menée auprès de 72 professionnels – Directeurs des Systèmes d'Information (DSI), Chief Data...

Anticipating cyberattacks: from surveillance to crisis management

In an increasingly connected world, businesses large and small now find themselves exposed to cyberattacks of all kinds. The rapid digitisation of organisations has considerably extended their attack surface, creating a major challenge for preserving their digital...