CIGREF-deuxieme-jour-cesIl y a des jours où nos pas se font plus lourds, et ce n’est pas seulement dû à la fatigue… Ce mercredi 7 janvier en est un. Même à Las Vegas, même dans un univers d’effervescence technophile où plane une certaine part de rêve et d’utopie, qui sont quelques-uns des gènes de l’innovation, l’émotion est palpable. De nouveaux badges se fabriquent, lettres blanches sur fond noir…

La mission de la délégation CIGREF : traquer l’innovation disruptive !

Les « Cigrefiens de Vegas » ont une mission : sentir, traquer l’innovation de rupture, celle qui doit permettre aux entreprises françaises d’avoir demain « un coup d’avance » dans l’économie mondialisée.

Keynote « Fast innovation : disrupt or be disrupted » !

Au programme donc, un keynote « Fast innovation : disrupt or be disrupted » !

Pour John Chambers, Cisco, seulement 40% des entreprises présentes dans la salle seront encore signifiantes dans quelques années, les autres auront disparu : « You got to disrupt industry but also disrupt yourself and it is painful […]The technology is easy, it is not the most difficult question » ! Il explique que tout s’accélère… La transformation digitale de l’entreprise doit se faire sans perdre de temps ! 

Pour le Dr. Werner Struth, une autre question se pose : « comment passer des data à l’information et de l’information à la connaissance, et comment en faire du business » ? Neil Smit, Comcast Cable, insiste quant à lui sur la nécessité de faire évoluer l’expérience client

Quelques-uns des autres points forts évoqués par les intervenants :

  • On ne parle plus de “automotive industry” mais de “mobility solutions” !
  • Confiance et confidentialité, éthique, vie privée… doivent être au cœur des préoccupations des dirigeants d’entreprises.
  • Accélérer la transformation pour survivre
  • Un « pays numérique » développe croissance et emplois

Autre réflexion « Opportunities in Emerging Technologies »

Les objets connectés s’immiscent partout désormais. Ils sont faciles à imaginer, permettent nombre de fonctions aisément et rapidement.

Mais tous ces objets collectent beaucoup de données. Comment peut-on les valoriser ? Beaucoup de ces objets connectés font seulement parler, d’autres ont une réelle utilité. Mais nous n’en sommes qu’au début… Que verra-t-on d’ici 3 ans ?

Les devices implantés vont augmenter de manière importante. Dans le domaine médical, leur présence va exploser. Pour l’instant, les problèmes de gestion des données font peur, mais des solutions seront trouvées !

Dans le domaine des objets connectés, les entreprises gagnantes seront celles qui sauront gérer au mieux l’expérience du consommateur ! Un autre challenge concernant les devices, celui de rester connecté et chargé…

L’Internet of Things (IoT) a ouvert un marché concernant les outils de protection des données personnelles, même s’il est encore moins visible que celui des objets connectés. Le marché des wearables peut aider à le développer.

Une soirée « Talents Sharing » pour les entreprises françaises présentes au CES 2015

talents-sharingCette soirée, à l’initiative du MEDEF, a rassemblé l’ensemble des délégations d’entreprises françaises. Elle était destinée à « favoriser les rencontres entre grands groupes et start-ups de la French Tech ». Elle s’est déroulée sur le thème de la transformation numérique, en présence d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du numérique et de la French Tech. Une minute de silence à la mémoire des victimes de Charlie Hebdo a marqué le début de cette soirée.

Pascal Buffard, Président du CIGREF, est intervenu aux côtés de Pierre Louette, Deputy manager d’Orange, et Jean-Louis Gagnaire, Vice-président du Conseil régional Rhône-Alpes. Pascal Buffard a rappelé au panel d’entreprises représentées, des grands groupes aux start-ups, l’importance que le CIGREF apporte à la notion de partenariats à développer entre ces deux types d’organisations : « seul on ne peut plus rien… » fait l’objet d’un des 9 défis identifiés dans le dernier ouvrage du CIGREF « Entreprise 2020, enjeux et défis ».

La parole a été aussi donnée aux start-ups qui ont pu « pitcher » leurs innovations. Cette soirée était donc un premier signe positif du rapprochement plébiscité à la fois par les ministres venus soutenir la French Tech et le CIGREF, signataire d’une charte de partenariat avec le Syntec numérique pour développer des relations entre les PME du numérique et les grands groupes français.

_____________

Toute l’info à suivre sur la délégation CIGREF au CES 2015

twitterSuivre
et partager sur Twitter
#CES2015CIGREF

ligne