Décès de Pierre Lhermitte, Président fondateur du CIGREF

26 avril 2017 | ACTUALITÉS

Fondé il y a 50 ans, le Cigref tire sa légitimité à la fois de son histoire et de sa maîtrise des sujets techniques, socle de compétences de savoir-faire, fondements du numérique.

Le CIGREF orphelin de son Président fondateur

Le Président du CIGREF Bernard Duverneuil, les administrateurs de l’association, les représentants des 143 entreprises adhérentes et l’équipe des permanents, ont la tristesse de faire part du décès de Monsieur Pierre Lhermitte, Président fondateur du CIGREF, le 22 avril 2017, à l’âge de 89 ans. Chacun conservera la mémoire d’un homme d’une exceptionnelle qualité et d’une grande humanité dont la vision structure encore aujourd’hui notre association.

Le rôle de Pierre Lhermitte pour le CIGREF…

Ingénieur X-Ponts en 1947, Pierre Lhermitte fut chef du service « Traitement de l’information » et Directeur des études économiques générales à EDF de 1967 à 1970, puis conseiller du président et Directeur général adjoint de la Société Générale de 1970 à 1983.

Membre du Conseil économique et social, Pierre Lhermitte participe en 1968 à la rédaction d’une étude pour cette institution : « Le pari informatique : conséquences prévisibles du développement de l’automatisation de la gestion des entreprises ». Cette étude sera publiée la même année sous la forme d’un ouvrage « Le pari informatique », ouvrage de référence à l’époque, préfacé par Emile Roche, Président du Conseil économique et social.

A la suite de cette parution, plusieurs dirigeants de grandes entreprises constituent, en août 1970, une association loi 1901 : le Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises (CIGREF), pour « rassembler les grandes entreprises françaises utilisatrices d’importants systèmes informatiques, de façon à promouvoir en commun les conditions d’emploi les plus efficaces de ces matériels ».

Pierre Lhermitte préside le CIGREF jusqu’en septembre 1973 et reste administrateur de l’association jusqu’en 1975. Il contribue aux travaux sur l’histoire du CIGREF à l’occasion de la préparation des quarante ans de l’association. Il intervient lors du colloque organisé en 2010 à la BnF pour célébrer cet anniversaire (à revoir en images).

Retour sur « l’An1 du CIGREF » présidé par Pierre Lhermitte…

Pour mémoire, le CIGREF a mis en ligne ses archives, entre autres pour rendre hommage aux femmes et aux hommes qui ont contribué à l’écriture de l’histoire de l’informatique et du numérique… On y retrouve notamment le premier rapport d’activité de l’association CIGREF qui montre que c’est dès 1970, sous cette première présidence de Pierre Lhermitte, qu’ont été créés les Groupes de Travail du CIGREF. Ces Groupes de Travail portent toujours aujourd’hui les réflexions et travaux de l’association.

Cet extrait du rapport d’activité 1971 évoque la création de ces groupes et les sept premiers thèmes de réflexions conduits par le CIGREF :

Dès la constitution du CIGREF, la nécessité est apparue d’approfondir divers problèmes généraux. Ainsi les membres du conseil d’administration décidèrent de créer immédiatement sept groupes de travail ; les présidences en furent réparties entre les sociétés fondatrices et les  travaux commencèrent dès décembre 1970.  
Les principaux thèmes de réflexion ont été ainsi regroupés :  
1) Organisation des services informatiques et place de ces services dans la hiérarchie de l’entreprise
2) Téléprocessing, éventuellement complété par les problèmes de saisie des données
3) Personnel
4) Formation
5) Normalisation des programmes
6) Entraide sur le plan matériel
7) Relations avec les Constructeurs et le Plan calcul

Pierre Lhermitte, Président fondateur du CIGREF
Interview réalisée en 2009 pour la préparation des 40 ans de l’association

Le Cigref incarne une parole collective des grandes entreprises et administrations françaises autour du numérique.

Gaia-X : lancement de l’initiative franco-allemande en faveur de l’émergence d’un marché européen du cloud de confiance

Gaia-X : lancement de l’initiative franco-allemande en faveur de l’émergence d’un marché européen du cloud de confiance

Le Cigref se félicite du lancement de la fondation Gaia-X et du puissant soutien que lui accordent les gouvernements français et allemands. La fondation Gaia-X se dote aujourd’hui d’une structure de gouvernance permettant d’assurer les objectifs définis dans le position paper du 18 février 2020. Les 22 membres fondateurs sont représentatifs des différentes parties prenantes du marché du cloud : académique, associatifs, fournisseurs et utilisateurs de solutions ou services numériques.

Articles récents