Comprendre les enjeux numériques pour accompagner le business en Chine

30 avril 2021 | ACTUALITÉS, Publications du Cigref

Le Cigref vient de publier “Comprendre les enjeux numériques pour accompagner le business en Chine”. Ce rapport, issu des réunions du groupe de travail piloté par Jean-Michel André, Administrateur du Cigref, vise à donner aux dirigeants du numérique du Cigref, et plus largement à toute personne qui s’y intéresse, quelques clés de compréhension de ce monde numérique chinois.

Travailler avec la Chine est devenu une nécessité qui offre en outre d’importantes possibilités économiques et technologiques aux entreprises. La question que l’Europe, et plus globalement l’Occident se pose, est de savoir comment travailler avec cette nouvelle puissance incontournable et si particulière. Les adhérents du Cigref ont souhaité mener cette réflexion pour comprendre les enjeux numériques en Chine – en appréhendant son écosystème très différent du nôtre, sa stratégie technologique et ses réglementations.

La Chine, une puissance mondiale avec une stratégie numérique volontariste

La Chine est déjà, depuis plusieurs années, la 1ère puissance mondiale sur le plan industriel, c’est également une puissance économique, certainement technologique et on peut faire le pari qu’elle sera bientôt reconnue comme une puissance financière. Le pays représente 18 % du PIB mondial en 2020 et se projette pour représenter 25 % du PIB mondial en 2030, devenant sur ce plan une puissance comparable aux États-Unis. La Chine est en outre le 2ème partenaire commercial de l’Europe. Les grandes puissances sont aujourd’hui interdépendantes dans tous les domaines et particulièrement industriels et numériques. La Belt and Road Initiative, grand programme de développement d’infrastructures en particulier numériques, permet notamment à la Chine de prendre sa place dans la coopération internationale tout en défendant ses intérêts à travers le monde.

Le plan « Made in China 2025 » qu’elle a mis en place a pour objet d’internaliser certaines technologies clés en Chine, avec l’idée d’accélérer son leadership et de maîtriser l’ensemble de sa chaîne de valeur. La politique chinoise consiste à faire émerger des champions nationaux. Ceux-ci s’appuient sur un marché intérieur très important et dynamique pour se développer et être ensuite compétitifs sur la scène internationale. Cette ambition a été renforcée et révélée par la crise.

En pointe sur certaines technologies stratégiques et en avance sur des secteurs clés

Dans le secteur du numérique, la Chine a ciblé ses investissements dans des domaines stratégiques comme les technologies de l’intelligence artificielle, de la 5G, des semi-conducteurs, de l’informatique et de la communication quantique. La Chine est en avance sur le reste du monde dans de nombreux secteurs clés comme l’e-commerce, les super-applications – qui englobent un grand nombre de fonctionnalités, de la messagerie au paiement en ligne – et les smart cities, centrées sur la sécurité, la gestion de la mobilité et des flux. La crise Covid-19 et le confinement associé ont accéléré l’adoption des outils numériques en Chine comme l’avait fait déjà la crise du SRAS : e-commerce, e-learning, livraison par drone, outils collaboratifs, mais aussi développement des usages d’intelligence artificielle, des réseaux 5G, de l’adoption du cloud. La Chine a également commencé à émettre en avril 2021 sa monnaie numérique.

Un marché du cloud dominé par les fournisseurs locaux

Parmi les fournisseurs d’infrastructures cloud, la Chine a fait émerger des champions comme Alibaba, Huawei, Tencent, ou encore Baidu qui se partagent le marché chinois. Ils sont très présents sur le territoire intérieur et s’étendent progressivement sur le marché international.

Alibaba Cloud, basé sur un modèle similaire à Amazon Web Services, domine le marché chinois des infrastructures cloud, avec presque 40 % du marché en 2020. Cela illustre sa robustesse et sa couverture d’applications dans différents domaines de vente en ligne jusqu’à ses solutions smart cities et smart manufacturing. Tencent Cloud, venu du secteur du divertissement et de la messagerie WeChat, développe également un cloud très compétitif en termes de couverture d’applications, de performance et de temps de réponse.

AWS et Microsoft ont des « régions » en Chine qui leur permettent d’être un peu présents, mais les fournisseurs étrangers, et notamment américains, ne peuvent offrir des services cloud sur le marché chinois que s’ils passent par une co-entreprise chinoise, soit en créant une entité dédiée, soit par le biais d’une joint-venture ou d’une collaboration étroite avec un acteur chinois.

Des infrastructures chinoises développées mais très réglementées

Toute entreprise internationale désirant s’implanter durablement en Chine doit prendre en compte les sujets d’infrastructures et de réseaux.  Du fait de la réglementation chinoise, du Great Firewall et des stratégies des éditeurs, les architectures cloud et réseaux en Chine sont différentes de celles qui existent ailleurs. La première contrainte est donc de construire une architecture réseau utilisant des réseaux de type MPLS compatibles avec la régulation nationale et d’assurer un lien fiable et correctement dimensionné avec un opérateur agréé sur le marché chinois. Les réglementations nationales, comme la Cybersecurity Law et la plus récente Privacy Law, constituent des évolutions majeures du paysage mondial de la protection de la vie privée et définissent un cadre réglementaire très important pour les entreprises internationales. 

Un marché à aborder sans naïveté

La crise Covid-19 a exacerbé les tensions mondiales et notamment sino-américaines, en particulier dans le domaine du numérique. La rivalité technologique et le bras de fer commercial qui l’opposent aux États-Unis poussent la Chine à soutenir le développement de son autonomie et à accroître son expansion internationale. Dans ce contexte, c’est un enjeu majeur pour toute entreprise européenne que de veiller à sa capacité de résilience face aux risques géopolitiques grandissants. Le marché chinois est important mais il doit être abordé avec vigilance notamment s’agissant de la confidentialité et de la protection des données.

Ce rapport en évoquant un certain nombre de ces sujets vise à donner aux dirigeants du numérique du Cigref, et plus largement à toute personne qui s’y intéresse, quelques clés de compréhension de ce monde numérique chinois.

Cigref publishes its trusted cloud reference document: call for comments

The President of Cigref, Bernard Duverneuil, spoke recently of Cigref’s commitment over the past two and a half years to developing the doctrine of the trusted cloud and bringing the needs of companies and public administrations into line, publishing in particular a...

Le Cigref publie son référentiel du Cloud de confiance et lance un appel à commentaires

Le 17 mai 2021, le Gouvernement français a dévoilé sa stratégie nationale pour le cloud. Bruno Le Maire, Amélie de Montchalin et Cédric O ont présenté les trois axes suivant lesquels cette stratégie doit s’articuler. À l’occasion de la présentation de cette stratégie,...

Pilotage de la dette et de l’obsolescence IT : Préserver l’agilité, la sécurité et la capacité d’innovation des SI

Le Cigref publie son dernier rapport intitulé “Pilotage de la dette et de l’obsolescence IT : Préserver l’agilité, la sécurité et la capacité d’innovation des SI”. Ce rapport, issu des réunions du groupe de travail piloté par Franck Denié, Directeur des Systèmes...