Le CIGREF a initié sa réflexion sur l’usage des TIC et le développement durable en 2004, en partenariat avec l’ORSE. En 2009, le CIGREF a réalisé un premier état des lieux des démarches de SI éco-responsable dans les grandes organisations françaises membres du CIGREF.

L’usage des TIC : un levier de transformation des organisations au service du développement durable

L’approche du CIGREF ne peut pas ignorer les préoccupations environnementales, économiques, sociales et sociétales dont les impacts se mesurent à court, moyen et long terme et portent sur tous les acteurs (entreprises, pouvoirs publics, associations/ONG, individus citoyens ou nations).

Le CIGREF est convaincu que les enjeux de demain sont à la fois :

  • d’assurer l’accompagnement au changement des utilisateurs à travers la sensibilisation, la formation et l’éducation, en réfléchissant aux manières de consommer moins et de travailler différemment ;
  • d’optimiser le secteur des TIC, en développant l’innovation technologique et organisationnelle et l’éco-conception, et en créant des écolabels couvrant matériels, logiciels et prestations de services ;
  • d’exploiter les potentialités du secteur des TIC pour aider les autres secteurs à se développer durablement, en repensant leurs processus et leurs métiers, et à réduire leur empreinte carbone.

Un fonctionnement en boucle fermée s’applique aussi au domaine des SI éco-responsables

Une action simple consiste à consommer moins, et donc à réduire les déchets en prolongeant au maximum la durée de vie des matériels. Cette démarche a pour finalité d’organiser un fonctionnement global en boucle fermée et de limiter l’effet rebond en éduquant et en formant les utilisateurs à consommer autrement.

Cadre de référence sur le développement durable, et sur les SI éco-responsables

Le groupe de travail a défini un cadre de référence général sur le développement durable, et plus spécifique sur les SI éco-responsables, en mettant en évidence les grands principes directeurs des différents textes internationaux, européens et nationaux (en annexe du rapport).

Mesurez votre maturité en matière de SI éco-responsable à l’aide de l’outil d’évaluation développé par le CIGREF.

Le groupe de travail a dressé un état des lieux relatif à la maturité des grandes organisations françaises en matière de SI éco-responsable, grâce à un outil d’évaluation élaboré par le CIGREF. Il est composé de 10 critères, abordant la culture des acteurs, les ressources humaines, les relations avec les fournisseurs, l’éco-conception et le recyclage, les économies d’énergie et la réduction des émissions de CO2.

La finalité de l’outil est de permettre aux fonctions transverses de l’entreprise (SI, DD, RH, Achats, …), impliquées dans une démarche de SI éco-responsable, de se positionner sur une échelle de maturité à 5 niveaux, notés de 1 à 5 (rien n’est fait, intention, formalisation, mesure, amélioration). Sur chaque critère, une seule réponse est possible. Dans le rapport, chacun des critères est détaillé et assorti de quelques exemples de bonnes pratiques et d’indicateurs de mesure.

Avec une note moyenne de 1,7/4, les grandes organisations françaises se situent, aujourd’hui et globalement, à un stade que l’on peut qualifier de « prise de conscience », comme on le constate sur la figure ci-dessous. Majoritairement concentrées sur les aspects matériels (Matériels et Infrastructures, Impressions & Consommables) et sur l’organisation du recyclage (Recyclage), les grandes entreprises se situent entre les niveaux « Rien n’est fait » et « Intention ».

Télécharger « Systèmes d’information éco-responsables : L’usage des TIC au service de l’entreprise durable – CIGREF – 2009 » [pdf, 704 ko]

Télécharger « L’outil d’évaluation SI éco-responsable – CIGREF – 2009 » [xls, 524 ko] (Les macros doivent être activées)