« NOUS NE POUVONS TOLÉRER QU’UNE POIGNÉE D’ACTEURS PRÉEMPTE LES DONNÉES EUROPÉENNES AU BÉNÉFICE EXCLUSIF DE LEURS MODÈLES D’AFFAIRE »

10 mai 2021 | ACTUALITÉS

Bernard Duverneuil, Président du Cigref, Jean-Luc Beylat, Président du Pôle de compétitivité Systematic Paris-Région et Gérard Roucairol, Président honoraire de l’Académie des Technologies, ont signé, en tant que membres du Comité de pilotage du French Gaia-X Hub, une tribune publiée dans le Monde le 6 mai 2021 sur le thème « Gaia-X : une opportunité Européenne ».

Gaia-X est une initiative européenne, lancée en juin 2020 par les ministres de l’économie français, Bruno Le Maire, et allemand, Peter Altmaier, qui porte comme ambition commune de favoriser la libre circulation des données dans l’Union européenne (UE), au sein d’un espace de confiance cohérent avec les valeurs de notre continent. Avec la libre circulation des biens, des personnes et des capitaux, la libre circulation des données est l’un des facteurs fondamentaux de la croissance du continent pour les deux prochaines décennies.

Désormais, une économie numérique ne génère de la valeur que si les données, à l’instar des capitaux, peuvent circuler librement et en confiance entre les différents acteurs. Aucun d’entre eux ne peut prétendre disposer, à lui seul, de toutes les données nécessaires pour développer de nouveaux services à valeur ajoutée, et nous ne pouvons tolérer qu’une poignée d’acteurs préempte ces données au bénéfice exclusif de leurs modèles d’affaire.

Cette liberté doit structurer les industries et les services de l’Europe du XXIe siècle. Nous avons collectivement l’obligation de réussir ce rendez-vous pour notre économie, pour la maîtrise de ses dépendances, pour la liberté des générations futures. Gaia-X est une association internationale sans but lucratif (AISBL) de droit belge, créée par ses 22 membres fondateurs, français et allemands. Gaia-X n’est ni un fournisseur, ni un courtier, ni un intermédiaire de services cloud.

Établir un cadre de confiance

Cette association doit, en premier lieu, établir un cadre de confiance, respectueux des valeurs et de la législation européennes, se traduisant notamment par la définition de labels exigeants. Elle doit, en second lieu, fédérer les besoins de mutualisation des données des producteurs et utilisateurs de celles-ci, en appelant les fournisseurs de services à contribuer dès lors qu’ils inscrivent leurs services dans ce cadre de confiance défini par Gaia-X.

Le conseil d’administration de l’association européenne Gaia-X a validé, le 29 mars 2021, l’adhésion de 212 organismes, dont 92 % sont européens. Il est important de rappeler que les statuts de Gaia-X prévoient explicitement de réserver la gouvernance de l’association aux organismes dont le siège mondial est installé dans l’UE.


Extrait de la tribune publiée le 6 mai 2021 dans le journal Le Monde.

Métiers du numérique : sens et appétence – Recommandations pour orienter les cursus de formation au numérique

Alors que l’écosystème numérique est le plus demandeur de professionnels formés pour ses métiers, les organismes d’enseignement et de formation qui délivrent les connaissances et suscitent les talents sont souvent vus comme de simples éléments du secteur de la...

Convergences numériques : construire une Europe numérique et compétitive.

Les principales organisations et associations professionnelles du numérique s’associent pour mettre le numérique au cœur de la campagne européenne. Télécharger notre manifeste commun...

Saisir les opportunités de l’IA pour un numérique responsable : nouveau rapport disponible !

Numeum, l’Institut G9+, le Cigref, Planet Tech Care et le Hub France IA, ont dévoilé un rapport inédit intitulé « Green AI & AI for green ». Fruit d’une étude qualitative menée auprès de 72 professionnels – Directeurs des Systèmes d'Information (DSI), Chief Data...

Anticipating cyberattacks: from surveillance to crisis management

In an increasingly connected world, businesses large and small now find themselves exposed to cyberattacks of all kinds. The rapid digitisation of organisations has considerably extended their attack surface, creating a major challenge for preserving their digital...