Etude CIGREF : enjeux de mise en œuvre de l’Intelligence Artificielle pour l’entreprise…

Le Cercle Intelligence Artificielle du CIGREF a travaillé sur les enjeux de mise en œuvre opérationnelle dans les grandes entreprises

Le CIGREF publie une étude menée dans le cadre de son « Cercle Intelligence Artificielle » : « Les enjeux de mise en œuvre opérationnelle de l’intelligence artificielle dans les grandes entreprises ». Elle résulte d’une réflexion à laquelle le CIGREF a invité le CNNum et France Stratégie afin de partager quelques éléments de compréhension plus opérationnels sur les transitions en cours liées à l’IA dans les grandes entreprises.

Après s’être penché en 2016 sur les enjeux de gouvernance pour l’entreprise en matière d’intelligence artificielle, travaux qui on fait l’objet d’un colloque (voir les actes), le CIGREF a étendu cette année sa réflexion aux « enjeux opérationnels de la transition « intelligente » des grandes entreprises ».

Ce rapport s’appuie notamment sur des études de cas illustrant la manière dont l’IA se met au service de la stratégie d’entreprise, au travers d’initiatives fortes auprès de différentes directions, voire des COMEX. Elle s’intéresse également à une préoccupation majeure actuellement : quelles preuves tirer des premières expérimentations ? L’étude d’un cas d’usage « le chatbot au sein des RH » illustre le processus de mise en œuvre de l’outil et en explore les intérêts économiques et stratégiques.

Interaction entre l’intelligence artificielle et l’innovation durable

« Afin d’aller plus avant sur les possibilités qu’offrent aujourd’hui le machine learning et le deep learning, le Cercle IA CIGREF a également travaillé par ateliers prospectifs, afin d’imaginer les transformations majeures qui pourraient être nécessaires dans les années à venir, si l’intelligence artificielle venait à se généraliser ».

Le groupe de travail, piloté par Françoise Mercadal-Delasalles, Administratrice du CIGREF (Directrice de l’Innovation et des Ressources à la Société Générale) et Konstantinos Voyiatzis, Administrateur du CIGREF (CIO d’Edenred), a observé les interactions entre agents intelligents via des plateformes interentreprises. Comme l’a montré l’étude CIGREF « L’open innovation, une réponse aux challenges de l’entreprise » les entreprises ont intérêt à développer des synergies avec les écosystèmes d’innovation et de croissance (startups, laboratoires de recherche…). Ce partage d’expériences facilite le développement et la compétitivité.

Au sommaire de l’étude

  • Contexte et objectifs
  • L’IA émerge naturellement de la digitalisation des entreprises
  • L’IA au service de l’entreprise
  • Le paradigme des systèmes multi-agents : comment expérimenter les interactions entre agents intelligents?
  • Les apports de la recherche en IA

Conclusion… les entreprises se préparent à une nouvelle révolution « intelligente »

Les entreprises abordent désormais l’Intelligence Artificielle davantage en termes d’agents intelligents et de plateformes d’interaction que sous l’angle des données. Ce changement de paradigme indique que « l’IA va inonder peu à peu tous les métiers de l’entreprise. Mais plus qu’un service auquel l’entreprise aurait recours ponctuellement, elle peut devenir un véritable enjeu stratégique du point de vue des agents […] Si l’IA fait partie intégrante de l’évolution des modèles d’affaires de l’entreprise numérique, elle doit aussi être pensée en amont pour être utilisée au mieux, au bénéfice de l’intelligence humaine, de l’empathie, de la collaboration ».