Rapport d’orientation stratégique 2023 du Cigref : « 10 ruptures à l’horizon 2030-2040 ».

11 octobre 2023 | ACTUALITÉS, Communiqués, Publications du Cigref

À l’occasion de sa 53ème Assemblée générale, le Cigref a dévoilé l’édition 2023 de son Rapport d’orientation stratégique, « 10 ruptures à l’horizon 2030-2040 ».

Ce rapport d’orientation stratégique (ROS) répond aux inquiétudes et au besoin d’anticipation et de préparation face aux crises, exprimés par les membres du Cigref, et ouvre un nouveau cycle de réflexion prospective. Il est structuré autour de dix hypothèses de rupture concernant le domaine numérique à horizon 2030-2040.

Les ruptures sont définies ici comme « des événements ou des phénomènes, susceptibles de modifier en profondeur l’environnement naturel, politique, économique ou social d’une société ou d’une organisation ».

Sans chercher à être exhaustif, ni à présenter l’état de l’art sur chacun des sujets traités, ce rapport se propose donc d’établir un radar de veille à l’attention des organisations membres du Cigref et de tous les lecteurs pour naviguer dans l’incertitude, se préparer aux crises et disruptions de demain et investiguer les causes et conséquences des situations envisagées, dans le domaine du numérique et principalement à échelle européenne.

Ces dix hypothèses ont été identifiées par l’équipe permanente du Cigref et par Futuribles, sur la base de la veille réalisée ces trois dernières années dans le cadre du ROS (Rapport d’Orientation Stratégique), puis priorisées par le Conseil d’Orientation Stratégique (COS). Nous avons veillé à ce que l’ensemble des ruptures reflètent les cinq grands enjeux du numérique identifiés en 2020. Nous avons cependant revu en partie le périmètre de ces cinq champs de transformation pour les adapter aux nouvelles questions traitées par le Cigref ces trois dernières années.

Télécharger l’Excecutive Summary

This report is also available in english.

Avant-propos, par Jean-Claude Laroche, Président du Cigref

La numérisation de l’ensemble des activités humaines se poursuit dans un monde qui se transforme à une vitesse fulgurante, marqué par des secousses que nous n’avions généralement pas anticipées, et dont l’ampleur ne cesse de nous étonner. Ces bouleversements auxquels nous assistons sont le marqueur de notre époque, caractérisée par des événements inattendus et des changements profonds.
Ainsi, ces cinq dernières années ont été marquées par des crises qui ont mis à l’épreuve notre résilience et notre capacité d’adaptation. La pandémie mondiale, d’une magnitude sans précédent, a eu un impact majeur sur tous les aspects de nos vies, y compris notre rapport au numérique. Les confinements et les restrictions ont accéléré l’adoption de nouvelles technologies, transformant ainsi notre façon de travailler, de communiquer et de consommer, tout en laissant une marge significative de nos concitoyens sur le bord du chemin. Cette expérience a été une véritable piqûre de rappel quant à la nécessité d’anticiper les conséquences de tels événements.

De plus, l’instabilité géopolitique avec la montée des tensions et des conflits aux frontières de l’Europe a également eu des répercussions sur le domaine du numérique. Les barrières économiques et les mesures de protectionnisme ont perturbé les échanges internationaux, obligeant les entreprises à repenser leurs stratégies et à s’adapter à un environnement en constante évolution.

Dans le même temps, nous avons subi une inflation dont nous avions perdu l’habitude depuis des décennies, remettant en question les équilibres économiques et financiers établis. Cette hausse des prix a également eu des répercussions sur le secteur du numérique, qui a dû faire face à des défis sur sa gestion des coûts, sur l’optimisation des ressources et la recherche de nouvelles opportunités de croissance. Elle a également reposé la question des effets d’aubaine pour quelques acteurs économiques, et celle des transferts de marge au sein de l’écosystème numérique.

Parmi les développements les plus surprenants, nous avons également assisté à l’arrivée soudaine auprès du grand public d’outils d’intelligence artificielle générative, comme ChatGPT. Ces avancées technologiques ont ouvert de nouvelles perspectives, mais ont également soulevé des questions éthiques et sociétales quant à l’impact de l’IA sur l’emploi, la formation, la vie privée et la confiance dans les systèmes automatisés.

Et en évoquant ces changements, je n’aborde même pas les questions écologiques qui s’intensifient, qui posent à l’humanité un défi mondial d’une ampleur sans précédent, et qui ré-interrogent la place et le rôle du numérique, ni même l’accélération à laquelle nous assistons dans le domaine de l’informatique quantique, qui pourrait offrir prochainement des outils d’une puissance presque inimaginable.

Face à ces changements rapides, nous nous trouvons confrontés à un défi majeur : comment rester pertinents et en phase avec un environnement en constante (r)évolution ?

Les rythmes accélérés des changements de contexte, mais aussi de l’innovation exigent donc que nous nous installions dans une posture nous permettant de prévoir et d’anticiper les évolutions futures.

Ainsi, malgré le contexte incertain, il est impératif de prendre du recul pour explorer les avenirs possibles dans le domaine du numérique. Cette année, après un premier cycle de trois ans au cours duquel nous avons publié un ensemble de trois rapports, nous avons réaffirmé notre engagement en poursuivant nos travaux de prospective stratégique. Notre objectif a été d’identifier les principales ruptures qui pourraient impacter le monde numérique au cours des prochaines années.

C’est dans cette optique que nous avons élaboré le présent rapport, qui explore les dix principales ruptures que nous avons identifiées comme plausibles au cours des dix ou quinze prochaines années. Chacune de ces ruptures est analysée en détail, mettant en évidence les conséquences qu’elle pourrait avoir sur notre société, notre économie et nos entreprise.

Pour enrichir notre réflexion et obtenir un regard décalé sur nos travaux, nous avons adopté une approche novatrice cette année. En parallèle de notre Conseil d’Orientation Stratégique, composé de professionnels expérimentés, nous avons créé un « Conseil d’Orientation Stratégique jeunes » composé de plus de 70 jeunes talents issus des entreprises et administrations publiques adhérentes du Cigref. Leur vision audacieuse et leur compréhension des tendances émergentes nous ont permis d’explorer l’avenir du numérique sous un angle différent, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives et stimulant notre réflexion.

Nous sommes convaincus que la richesse des réflexions contenues dans ce rapport saura captiver votre intérêt et nourrir vos propres analyses sur les évolutions à venir dans le domaine du numérique. Notre objectif est de vous offrir un document qui combine expertise, prospective et visions innovantes, afin de vous accompagner dans votre prise de décision stratégique.

Maintenant, plus que jamais, nous devons donc embrasser l’idée de rupture, nous y préparer activement et saisir les opportunités qui se présentent à nous. C’est pourquoi nous aimons au Cigref tester, peser, sonder les technologies qui nous arrivent à un rythme toujours plus soutenu, pour savoir comment en tirer le meilleur. Et à titre illustratif, j’ai confié la rédaction de cette introduction à une intelligence artificielle générative, sur la base de nos idées directrices ; évidemment, il a fallu lui donner des instructions précises (un certain nombre), puis relire et contrôler (précisément), et enfin amender (pas mal !) ce texte ; mais cela n’est qu’un exemple de l’exploration constante et de la remise en question nécessaires pour comprendre avec méthode le monde dans lequel nous sommes entrés, et chercher dans l’innovation tout ce qui sert l’humain – en nous protégeant du reste. Car pour nous, construire un monde meilleur en promouvant un numérique durable, responsable, et de confiance, est une des clés du progrès auquel nous sommes profondément attachés.

Première édition des cahiers des Rencontres Numériques de Strasbourg – Édition 2024

Lors de la première édition des Rencontres Numériques de Strasbourg, nous avons réussi le pari de rassembler dans l’enceinte du Parlement européen, en plein mois de mars, près de 150 dirigeants du secteur numérique français pour un événement inédit de deux jours et...

Cahier des charges technique à intégrer dans l’appel d’offre cloud de confiance

Un certain nombre de membres du Cigref envisagent de lancer un appel d'offres pour des solutions de cloud de confiance. C'est pourquoi les membres du groupe de travail « cloud de confiance » ont décidé d'œuvrer collectivement à la rédaction de la partie technique d'un...

Métiers du numérique : sens et appétence – Recommandations pour orienter les cursus de formation au numérique

Alors que l’écosystème numérique est le plus demandeur de professionnels formés pour ses métiers, les organismes d’enseignement et de formation qui délivrent les connaissances et suscitent les talents sont souvent vus comme de simples éléments du secteur de la...